RL du 30/05 : FC Metz, une saison sans Horda Frénétik ?

Espace alimenté par les supporters du FC Metz ! Commentez entre vous la vie de nos grenats : analyses tactiques, débats d'avant et après-matchs, pronos, vie du club...
Avatar de l’utilisateur
stepslo
Messages : 1312
Inscription : 19 sept. 2015, 08:13
Localisation : Gard

Re: RL du 30/05 : FC Metz, une saison sans Horda Frénétik ?

Messagepar stepslo » 13 juin 2018, 10:10

"la Tribune Est Basse étant désormais vouée à accueillir un public familial (elle abrite le Club Famille qui fait bénéficier aux enfants de moins de douze ans d’un abonnement à 35 €), le FC Metz en appelle au sens des responsabilités de chacun, et plus particulièrement à celui des membres du groupe Horda Frénétik, pour ne pas créer une situation de nature à générer des troubles au milieu desquels pourraient se retrouver des enfants venus simplement passer un moment convivial et familial au Stade Saint-Symphorien."

Au moins les choses sont claires. La Horda est perçue comme fauteuse de troubles. De même que les supporters bruyants (pas d'appareil d'amplification hors zone décidée par le club). La pose de filets est tout sauf une priorité.

Pour résumer, volonté totale de contrôle du club dans ce qui se passe dans le stade, segmentation du public en espaces plus ou moins civilisés et hiérarchisation dans les priorités (espaces club house et familiaux sont privilégiés)

Il est loin le temps des mégaphones, placements libres debout, mixité sociale, cornes de brume et drapeaux à gogo.
Ou comment tuer l'ambiance dans le stade ?

Les réunions avec la Horda sont-elles réellement ouvertes ? Les décisions ne sont elles pas déjà prises à l'avance et les positions fermes ?

Je vois la Horda comme très désireuse de contribuer au maximum à une ambiance de feu dans St Symphorien et je vois le président Serin comme échaudé, sur la défensive et dans le contrôle.

Plutôt que de surfer sur la vague grenat, B.Serin choisit l'option du barrage. Il s'aligne ainsi avec la position de la FFF au sein de laquelle il fait désormais figure de 1er de la classe.

Il n' y a jamais eu autant de moyen techniques de contrôle (caméras, fouilles, etc) qui pourraient permettre d'isoler les cas problématiques et pourtant les stigmatisations de groupe n'ont jamais été aussi nombreuses (interdictions de déplacement, gestion de la Horda, etc...)

Tout cela fait-il avancer la cause grenat ? Je n'en suis pas si sûr...

lutin57
Messages : 3198
Inscription : 26 août 2009, 23:14

Re: RL du 30/05 : FC Metz, une saison sans Horda Frénétik ?

Messagepar lutin57 » 13 juin 2018, 11:49

stepslo a écrit : "la Tribune Est Basse étant désormais vouée à accueillir un public familial (elle abrite le Club Famille qui fait bénéficier aux enfants de moins de douze ans d’un abonnement à 35 €), le FC Metz en appelle au sens des responsabilités de chacun, et plus particulièrement à celui des membres du groupe Horda Frénétik, pour ne pas créer une situation de nature à générer des troubles au milieu desquels pourraient se retrouver des enfants venus simplement passer un moment convivial et familial au Stade Saint-Symphorien."

Au moins les choses sont claires. La Horda est perçue comme fauteuse de troubles. De même que les supporters bruyants (pas d'appareil d'amplification hors zone décidée par le club). La pose de filets est tout sauf une priorité.

Pour résumer, volonté totale de contrôle du club dans ce qui se passe dans le stade, segmentation du public en espaces plus ou moins civilisés et hiérarchisation dans les priorités (espaces club house et familiaux sont privilégiés)

Il est loin le temps des mégaphones, placements libres debout, mixité sociale, cornes de brume et drapeaux à gogo.
Ou comment tuer l'ambiance dans le stade ?

Les réunions avec la Horda sont-elles réellement ouvertes ? Les décisions ne sont elles pas déjà prises à l'avance et les positions fermes ?

Je vois la Horda comme très désireuse de contribuer au maximum à une ambiance de feu dans St Symphorien et je vois le président Serin comme échaudé, sur la défensive et dans le contrôle.

Plutôt que de surfer sur la vague grenat, B.Serin choisit l'option du barrage. Il s'aligne ainsi avec la position de la FFF au sein de laquelle il fait désormais figure de 1er de la classe.

Il n' y a jamais eu autant de moyen techniques de contrôle (caméras, fouilles, etc) qui pourraient permettre d'isoler les cas problématiques et pourtant les stigmatisations de groupe n'ont jamais été aussi nombreuses (interdictions de déplacement, gestion de la Horda, etc...)

Tout cela fait-il avancer la cause grenat ? Je n'en suis pas si sûr...

je pense qu'il faut arreter de donner son avis sur ces points si précis(ce 'est pas contre toi mais en général)...pour preuve le quiproquos d'hier entre le communiqué du groupe et la réponse du club.
après tu as ton interprétation du message du club, tout le monde n'aura pas le même. Quand le club parle de "trouble", peut être que pour toi ou moi, ce sont des bagarres, pour des familles venant voir un match , cela peut simplement être le fait d'avoir des drapeaux devant soi ou des gens debout, tout le monde à son propre "cadre de référence"....

apres , moi le point que je ne comprends pas est le suivant "pourquoi la HF ne demande pas d'aller en TOB puisque à cet endroit il y a deja des groupes de supporters donc personne ne pourra rétorquer des problèmes de sécurité...ce ne serait pas le premier groupe à se délocaliser ds un stade et même si évidemment un rapprochement en tribunes entre GG,HF,Gruppa peut etre tendu, les meneurs de ces différents groupes sont capables de faire le necessaire pour que cela se passe correctement

Avatar de l’utilisateur
atlantis973
Messages : 7214
Inscription : 12 déc. 2015, 23:18

Re: RL du 30/05 : FC Metz, une saison sans Horda Frénétik ?

Messagepar atlantis973 » 13 juin 2018, 11:51

Bah c’est un peu culotté de mener une politique pareille dans le stade puis de dire dans la presse ensuite qu’on envie l’ambiance de la Meinau


Revenir à « Tribunes messines »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 51 invités