Ultras : pour quand la catastrophe ?

Championnats étrangers, compétitions internationales, coupes d'Europe, transferts. Toutes les discussions foot ne concernant pas le FC Metz sont à développer ici !
Avatar de l’utilisateur
bulbi
Messages : 4306
Inscription : 07 juin 2011, 11:04

Re: Ultras : pour quand la catastrophe ?

Messagepar bulbi » 13 mars 2018, 17:24

Mimiche a écrit :
bulbi a écrit :
Tu peux ne pas accepter la comparaison mais pour moi elle est adéquate car je vis le football comme je vis le théâtre, un film, un tableau ou un livre. Tout dépend de l'importance que l'on donne au football et comment on décide le vivre. Pour ma part, je ne me laisserai (je crois) jamais le droit de détester un voisin car il porte une écharpe autre que la mienne. De même que je n'adopterai jamais un comportement violent au sein d'une tribune. Le mot "compétition" ne légitimera jamais le mot "incident".
Sans avoir du tout l'intention de légitimer quoi que ce soit, J'ai du mal à imaginer qu'on puisse avoir une action de supporter ... en silence.
DE la même manière que j'imagine mal un type faire des bonds et chanter un chant de ralliement à la vision d'un monochrome de Malévitch ou une rangée se mettre debout à applaudir pendant une représentation de Bruno Putzulu

Je veux dire que ma vision idéalisée du stade parfait, ce n'est pas le stade Louis 2 un vendredi soir à 19h en 32ème de coupe contre une nationale 3 du Tarn et Garonne.

C'est sur que carré blanc sur fond blanc, ça ne fait pas masse de bruit. :-D Mais tu sais, une oeuvre, ça peut faire beaucoup de bruit et même appeler à participer, être l'oeuvre...
Sinon, je crois que tu n'as pas saisi mon propos (relis l'initial) où je dis "vouloir" des Ultras, des chants, de la passion et tout ce que ça implique. Je ne revendique à aucun moment le silence et ne veut à aucun moment faire d'un Ultra un supporter lambda (qui n'existe pas en passant). En revanche, je refuse qu'une partie des supporters (et je ne vise pas les Ultras car je ne considère pas - et heureusement - comme Ultras ceux qui débordent) s'octroie des droits qu'elle n'a pas. Ceci étant dit, on ne peut pas nier qu'il y a des tensions entre Ultras et que ces Ultras sont vus comme "LES Ultras" parce qu'ils n'ont jamais daigné faire le tri entre eux et c'est ce cheminement de déresponsabilisation que je montre du doigt. L'instinct grégaire, pourtant dénoncé par les groupes de supporters, les ronge de l'intérieur.

Avatar de l’utilisateur
Schichko
Messages : 1273
Inscription : 26 août 2009, 23:32

Re: Ultras : pour quand la catastrophe ?

Messagepar Schichko » 13 mars 2018, 17:27

Si certains souhaitent un peu de lecture :


Image

Avatar de l’utilisateur
Caffee Alonso
Messages : 1283
Inscription : 28 sept. 2017, 16:58

Re: Ultras : pour quand la catastrophe ?

Messagepar Caffee Alonso » 13 mars 2018, 17:28

avant y avait pas d'ultras et l'ambiance existait quand même.

Avatar de l’utilisateur
Schichko
Messages : 1273
Inscription : 26 août 2009, 23:32

Re: Ultras : pour quand la catastrophe ?

Messagepar Schichko » 13 mars 2018, 17:32

Caffee Alonso a écrit :avant y avait pas d'ultras et l'ambiance existait quand même.
Avant y'avait pas de téléphone portable et les gens vivaient quand même...
Avant y'avait pas de forum, et le FC Metz existait quand même...
Avant y'avait pas Caffee Alonso et la terre tournait quand même...

Avatar de l’utilisateur
bulbi
Messages : 4306
Inscription : 07 juin 2011, 11:04

Re: Ultras : pour quand la catastrophe ?

Messagepar bulbi » 13 mars 2018, 17:34

Schichko a écrit :
Caffee Alonso a écrit :avant y avait pas d'ultras et l'ambiance existait quand même.
Avant y'avait pas de téléphone portable et les gens vivaient quand même...
Avant y'avait pas de forum, et le FC Metz existait quand même...
Avant y'avait pas Caffee Alonso et la terre tournait quand même...
Vas-y mollo...

Keown
Messages : 1745
Inscription : 05 nov. 2012, 17:52

Re: Ultras : pour quand la catastrophe ?

Messagepar Keown » 13 mars 2018, 17:50

http://www.cahiersdufootball.net/articl ... -mais-6894

Article très intéressant sur ces événements. J'apprécie tout particulièrement la situation de Camus en introduction, lourde de sens.

Avatar de l’utilisateur
Loloavelo
Messages : 1756
Inscription : 15 juil. 2014, 14:40
Localisation : pas loin du panneau

Re: Ultras : pour quand la catastrophe ?

Messagepar Loloavelo » 13 mars 2018, 17:54

Mais maintenant avec toutes ces nouveautés, le forum tourne en rond beaucoup mieux ! :slip:

Avatar de l’utilisateur
Torino
Messages : 1672
Inscription : 16 août 2013, 11:56
Localisation : Metz
Contact :

Re: Ultras : pour quand la catastrophe ?

Messagepar Torino » 13 mars 2018, 17:54

Moi je me demande pourquoi les DVE vus leurs antécédents fascisants n’ont pas encore été dissous

Avatar de l’utilisateur
atlantis973
Messages : 6923
Inscription : 12 déc. 2015, 23:18

Re: Ultras : pour quand la catastrophe ?

Messagepar atlantis973 » 13 mars 2018, 18:35

Torino a écrit :Moi je me demande pourquoi les DVE vus leurs antécédents fascisants n’ont pas encore été dissous
Ils ont officiellement tiré un trait là dessus.

Avatar de l’utilisateur
Lorange
Messages : 3628
Inscription : 15 mars 2013, 18:25

Re: Ultras : pour quand la catastrophe ?

Messagepar Lorange » 13 mars 2018, 18:48

Torino a écrit :Moi je me demande pourquoi les DVE vus leurs antécédents fascisants n’ont pas encore été dissous
Ta question me semble être le cœur du problème. Et c'est ce qui peut rendre difficile le débat sur ce forum qui a ses règles. On tourne en rond mais on occulte l'essentiel. A Dortmund par exemple, le mur jaune est une agrégation de mouvements ultra politisés qui se partagent l'espace et se tolèrent parce que l'Allemagne a mis en place des mesures coercitives fortes pour isoler les plus excités d'une part et maintenir un vernis d'unité d'autre part.

Le cas lillois n'est pas isolé. Je n'ai pas de sympathie pour les fachos mais je ne vois pas non plus pourquoi il faudrait en avoir pour les mouvements "rouges" - on en voit parfois l'expression sur ce forum - à l'autre extrémité du prisme. Des idées extrêmes dans un stade, cela peut entrainer des actes extrêmes. Il y a suffisamment de lieux d'expression de la chose politique pour ne pas emm*rder les gens avec ça dans les stades de manière directe ou indirecte.


Le supporter ne représente plus l'apport financier le plus important pour son club. Le football a changé et s'est massivement enrichi financièrement : le fric y est devenu roi. Et je ne parviens pas à piger comment des gens aux idées extrêmes - d'un bord ou de l'autre - parviennent à vivre un tel grand écart entre leur conscience et un sport/spectacle qui véhicule des valeurs à l'opposé des leurs ?
Le cas lillois le montre mais c'est aujourd'hui quasiment partout pareil (on l'a vu à Nancy, Saint-Etienne, Marseille...): quand tout va bien, c'est le grand amour parce que l'égo de supporter est gonflé à bloc mais lorsque les résultats ne suivent plus, ces groupes vont à la chasse au méchant footballeur trop riche qui ose ne pas répondre à leurs aspirations de pauvres supporters fidèles. Il y a quelques mois quand Gérard Lopez est arrivé à Lille avec ses promesses d'argent qui coulerait à flot, les ultras on ne les pas entendus moufter.
Aujourd'hui, l'argent, réel ou imaginaire, serait subitement devenu le problème de la colère...Il y a là selon moi une schizophrénie étrange...


Revenir à « Planète foot »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : DCD, kikopol et 30 invités