Bande Dessinée

Où on discute de tout ce qui n'est pas foot : présentations des nouveaux, loisirs, cinéma, musique, lecture, anniversaires, insolites, un peu de tout et de rien...
Avatar de l’utilisateur
DCD
Messages : 18730
Inscription : 27 Août 2009, 08:51

Re: Bande Dessinée

Messagepar DCD » 15 Déc 2015, 13:58

Bon, j'ai profité d'avoir été banni 2 semaines pour vous rédiger ce billet (ce qui m'a pris que quelques minutes en fait). Cela ne parle pas football et cela tombe bien puisqu'il paraît que je n'y connais rien et que je ne doit plus poster à ce sujet.

Donc pour mon anniversaire, j’ai comme chaque année donné une liste de BD à mon épouse, pour qu’elle puisse y piocher un cadeau avant d’égarer ladite liste, pour que nous puissions recommencer ce rituel, l’année suivante.

Cette année, j’avais décidé d’étoffer mon énumération en prenant le temps de me renseigner sur les BD évoquées ici même (enfin un sujet qui est utile sur ce forum), ce qui de fil en aiguille, grâce à « Tyler Cross » évoqué par smetz57000, m’a emmené sur un classement des meilleurs BD de tous les temps.

Je vous rassure, cette BD est apparemment suffisamment de bon goût pour ne pas tomber sur le site « Bedetheque » ou « Figaro culture ». Je crois que c’est l'un des classements du site « senscritique » que j’ai consulté.

J’y ai rencontré également beaucoup de mes œuvres préférées comme Akira, V pour Vendetta, Watchmen… Ce qui m’a conforté sur la fiabilité du classement dans lequel j’ai aussi lu quelques titres, dont j’ignorais totalement l’existence.

Après un tri lié aux critiques, j’ai donc complété ma liste de BD, dans laquelle je laissais le soin à ma douce, et à nos vendeurs dévoués, de choisir le premier tome de ma nouvelle collection.

Le doigt du destin est tombé sur « Transmetropolitain » dont je ne savais pas quoi penser car les critiques étaient partagées. Gratuitement vulgaire ou génialement caustique, c’était au choix.

Arrivée à la moitié du premier volume, la collection en compte six, je m’orientais vers le premier avis, tant « Spider Jérusalem » le personnage centrale, est trivial sur la forme, alors que l’histoire peine à avoir du fond.

Mais petit à petit, on se prend à aimer suivre les enquêtes de ce journaliste indépendant et sans concession, quand on lit ses premiers articles écrit à l’acide et aux fécès (oui, oui). On comprend mieux la ville futuriste dans laquelle il évolue, qui n’est en réalité, qu’une exagération de notre société médiatique actuelle.

L’information télévisuelle y est partout et intrusive (comprenez sur tous les murs de votre logement, dans les trottoirs), mais n’explique rien et se contente d’énoncer des faits sans les expliquer, pour pouvoir mieux placer ses émissions de divertissements très vulgaires et ses pubs.
Ce monde est d’ailleurs fantastique, avec ces émissions pornographiques pour enfants, sa fabrication d’humains pour l’alimentation, et oh oui ! Ses « faiseurs » ! Des machines capables, à partir d’un bloc de matière densifié (ou d’ordures pour la classe moyenne), de fabriquer vos vêtements, vos repas et… Leur propre drogue. Et si vous la leur retirez, des têtes de cheval qu’ils placeront dans votre lit, comme menace de mort quand ils appartiennent à la mafia.

Les progrès scientifiques y sont légions, comme l’asexuation, pour ne plus à avoir à de rapports sexuels, les médicaments contre le cancer, pour pouvoir énormément fumer, le remplissage de l’estomac par des bactéries, pour ne plus avoir à manger, et d’autres qui seront moins anecdotiques, comme la capacité à réveiller les personnes cryogénisées dans le passé, dont l’arrivée dans ce futur oppressant, rend fous, ou ces humains qui veulent se transformer en « faiseur » !

« Spider Jérusalem » traverse ce décor avec sa rage, sa violence et son humour, pour ouvrir les yeux de ses concitoyens lobotomisés, quitte à les secouer trop vivement et à vous faire souffrir de le lire.

Mais si vous passez la lecture du premier volume, vous devriez succomber à cet univers brutal et à son personnage féroce même si l'oeuvre reste décousue.

Avatar de l’utilisateur
DCD
Messages : 18730
Inscription : 27 Août 2009, 08:51

Re: Bande Dessinée

Messagepar DCD » 16 Déc 2015, 09:11

J'ai oublié de mettre une image !

Image

Avatar de l’utilisateur
DCD
Messages : 18730
Inscription : 27 Août 2009, 08:51

Re: Bande Dessinée

Messagepar DCD » 06 Jan 2016, 12:21

DCD a écrit :Mais si vous passez la lecture du premier volume, vous devriez succomber à cet univers brutal et à son personnage féroce même si l'oeuvre reste décousue.


En seconde lecture, la personnalité surprenante du héros ne jouant plus, c'est réellement une très bonne bande dessinée !

A part ça, il y a une polémique au sujet des 30 auteurs nommés pour l'obtention de prix au festival d'Angoulême car aucune femme n'en fait partie. Mais pouvez-vous me donner des auteurs de BD féminines qui ont du talent ? Je n'en connais qu'une, Margaux Motin, mais elle n'a pas écrit de BD en 2015.

le groupie du pjanic
Messages : 57
Inscription : 30 Oct 2015, 11:59
Localisation : O five O

Re: Bande Dessinée

Messagepar le groupie du pjanic » 15 Jan 2016, 10:30

J'ai fini, dévoré même, l'arabe du futur volume 2 de Riad Sattouf, très bon.

Avatar de l’utilisateur
DCD
Messages : 18730
Inscription : 27 Août 2009, 08:51

Re: Bande Dessinée

Messagepar DCD » 11 Mars 2016, 11:11

S.A.M.

Image

Résumé : "Après le Grand Effondrement, seuls quelques enfants et ados tentent de survivre dans la mégalopole. Traqués par des robots tueurs chargés d'éradiquer toute trace de vie, même végétale, ils se sont réfugiés dans les sous-sols et égouts, et ne remontent à la surface que pour chercher de quoi subsister. Un beau jour, Yann, l'un de ces enfants, à l'écart de son groupe, tombe nez à nez avec un robot de type inconnu. Se produit alors un événement qui pourrait changer la face de ce monde en perdition : le robot ne tue pas Yann, pourtant à sa merci ; sur la structure de ce robot, les initiales S.A.M."

Mon avis : Bof ! Mon fils est fan et je crois que c'est normal, car cela est destiné à des enfants de son âge (12 ans et demi). Le découpage et le dessin sont inspirés manga mais sans les traits destinés au noir et blanc, ce qui donne une belle BD colorisée mais aux dessins peu détaillés. L'histoire, sans avoir un rythme soutenu, brûle les étapes. Elle est linéaire et emprunte une route droite et lisse. J'aurais aimé plus de tournants,d'aspérités et d'à côtés pour pimenter cette histoire pour l'instant assez fade (tout de même une rebondissement à la fin du tome 2 mais comme la BD n'en aura que 4, cela vient tard).

Avatar de l’utilisateur
DCD
Messages : 18730
Inscription : 27 Août 2009, 08:51

Re: Bande Dessinée

Messagepar DCD » 18 Avr 2016, 10:44

Après plusieurs années à regarder les couvertures de Aldebaran, j'ai enfin lu les 5 tomes de ce premier cycle.

Image

Je ne vais pas dévoiler l'histoire par un résumé, seulement vous révéler que les protagonistes évoluent sur une autre planète dans un environnement étrange, qui a une part très importante dans leur aventure. A noter que j'ai pu deviner que l'auteur était brésilien, rien que part son penchant à mettre des plages de sable blanc partout et des personnages métissés.

Le dessin est figé, comprenez que les images ne s'enchaînent pas assez rapidement pour donner une impression de mouvement. Cela va bien avec le style de l'auteur, qui sait retranscrire les émotions de ces personnages et avec la quantité importante de texte. Mais il faut d'abord s'y faire surtout depuis la mode des mangas qui sont à l'exact opposé.

L'histoire est intéressante, oscillant entre enquête policière et découverte d'un monde nouveau pour nous, les lecteurs. L'auteur a bien détaillé l'environnement, ce que mon côté naturaliste a bien aimé même si certains organismes sont parfois un peu ridicules.

Je vais donc essayer de lire rapidement les 5 tomes du cycle suivant "bételgeuse", en espérant que les deux vont se croiser afin d'avoir le fin mot de l'histoire.

Avatar de l’utilisateur
messinmarseille
Messages : 5098
Inscription : 27 Août 2009, 05:31

Re: Bande Dessinée

Messagepar messinmarseille » 18 Avr 2016, 11:30

DCD a écrit :Après plusieurs années à regarder les couvertures de Aldebaran, j'ai enfin lu les 5 tomes de ce premier cycle.

Image

Je ne vais pas dévoiler l'histoire par un résumé, seulement vous révéler que les protagonistes évoluent sur une autre planète dans un environnement étrange, qui a une part très importante dans leur aventure. A noter que j'ai pu deviner que l'auteur était brésilien, rien que part son penchant à mettre des plages de sable blanc partout et des personnages métissés.

Le dessin est figé, comprenez que les images ne s'enchaînent pas assez rapidement pour donner une impression de mouvement. Cela va bien avec le style de l'auteur, qui sait retranscrire les émotions de ces personnages et avec la quantité importante de texte. Mais il faut d'abord s'y faire surtout depuis la mode des mangas qui sont à l'exact opposé.

L'histoire est intéressante, oscillant entre enquête policière et découverte d'un monde nouveau pour nous, les lecteurs. L'auteur a bien détaillé l'environnement, ce que mon côté naturaliste a bien aimé même si certains organismes sont parfois un peu ridicules.

Je vais donc essayer de lire rapidement les 5 tomes du cycle suivant "bételgeuse", en espérant que les deux vont se croiser afin d'avoir le fin mot de l'histoire.


Tu n'es pas encore au bout de tes peines, il y a 3 cycles dont le dernier comprend 6 tomes, Antarès. Ce qui fait sa beauté, c'est l'originalité des écologies, le graphisme va bien avec la lenteur de l'histoire, un faux rythme qui oblige à la découverte et à l'introspection. La nature humaine en est mise à mal, d'où le cheminement de l'histoire. On pourrait de la part de l'auteur de lire une critique de l'occidentalité et de la colonisation du continent américain.
http://www.dargaud.com/blog/mondes-aldebaran/

Avatar de l’utilisateur
DCD
Messages : 18730
Inscription : 27 Août 2009, 08:51

Re: Bande Dessinée

Messagepar DCD » 18 Avr 2016, 12:01

messinmarseille a écrit :Tu n'es pas encore au bout de tes peines, il y a 3 cycles dont le dernier comprend 6 tomes, Antarès. Ce qui fait sa beauté, c'est l'originalité des écologies, le graphisme va bien avec la lenteur de l'histoire, un faux rythme qui oblige à la découverte et à l'introspection. La nature humaine en est mise à mal, d'où le cheminement de l'histoire. On pourrait de la part de l'auteur de lire une critique de l'occidentalité et de la colonisation du continent américain.


Joli prose. Es-tu un lecteur assidu de cette série ?

Avatar de l’utilisateur
messinmarseille
Messages : 5098
Inscription : 27 Août 2009, 05:31

Re: Bande Dessinée

Messagepar messinmarseille » 18 Avr 2016, 12:51

DCD a écrit :
messinmarseille a écrit :Tu n'es pas encore au bout de tes peines, il y a 3 cycles dont le dernier comprend 6 tomes, Antarès. Ce qui fait sa beauté, c'est l'originalité des écologies, le graphisme va bien avec la lenteur de l'histoire, un faux rythme qui oblige à la découverte et à l'introspection. La nature humaine en est mise à mal, d'où le cheminement de l'histoire. On pourrait de la part de l'auteur de lire une critique de l'occidentalité et de la colonisation du continent américain.


Joli prose. Es-tu un lecteur assidu de cette série ?

Oui, j'ai eu l'occasion d'emprunter les cycles à mon ancienne bibliothèque. Ne me manque à lire le tome 6 du cycle antares et les survivants.
Autres auteurs à suivre, jodorowski et moebus.

Avatar de l’utilisateur
DCD
Messages : 18730
Inscription : 27 Août 2009, 08:51

Re: Bande Dessinée

Messagepar DCD » 19 Avr 2016, 08:39

messinmarseille a écrit :On pourrait de la part de l'auteur de lire une critique de l'occidentalité et de la colonisation du continent américain.
http://www.dargaud.com/blog/mondes-aldebaran/


J'y ai surtout vu une critique de la dictature et j'ai alors pensé à celle qu'avait connu le Brésil.


Revenir vers « Le bistrot du Graoully »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : polskapolska et 4 invités